Triangle Circle Shapes
Square Cross Shapes

BioShock

  • PS3

Bienvenue à Rapture.

  • Date de sortie : Déjà disponible
  • Genre : Shooter
  • Éditeur : 2K Games
  • Développeur : 2K Marin
    BioShock Featured Image

    BioShock plonge les joueurs dans la cité Arts-Déco de Rapture, abandonnée et sous-marine, un monde captivant grouillant de personnages fascinants, d'ennemis intelligents et de choix moraux complexes.

    Après que votre avion s'est écrasé dans des eaux glacées inexplorées, vous découvrez une bathysphère rouillée et descendez aux confins de Rapture, vaste cité d'une beauté envoûtante érigée dans les profondeurs de l'océan.

    Jadis bâtie pour accueillir une société idéaliste constituée de scientifiques, d'artistes et d'industriels triés sur le volet, Rapture est aujourd'hui jonchée de cadavres... et tout idéalisme a désormais disparu de la cité. Des gardiens d'une puissance démentielle, appelés Big Daddy, errent d'une salle à l'autre, tandis que d'inquiétantes petites filles détroussent les morts et que des monstres génétiquement modifiés vous attendent à chaque recoin.

    Doté d'une histoire riche, d'une attention méticuleuse prêtée aux détails visuels, d'une action tendue et d'une capacité de renouvellement infinie, BioShock offre un mélange parfait de narration et d'action subjective.

    • Personnalisez votre expérience en modifiant génétiquement votre corps grâce aux dizaines de stations plasmides, qui vous permettront de vous transformer en arme ultime.
    • Vous seul décidez si vous souhaitez exploiter ou sauver les survivants innocents de Rapture.
    • Découvrez un nouveau mode Survivor (Survie) dans lequel les ennemis deviennent plus résistants, les ressources plus rares et le joueur beaucoup plus vulnérable.
    BioShock Featured Image

    Bienvenue à Rapture

    Philosophique, flippant et fascinant, BioShock fait figure de classique vidéoludique sur PlayStation 3.

    "Ma philosophie repose essentiellement sur le concept d'un homme en tant qu'être héroïque, son propre bonheur constituant l'objectif moral de sa vie, sa réussite productive son activité la plus noble et sa raison son unique idéal." Ayn Rand.

    La philosophie d'Ayn Rand, romancière, dramaturge et scénariste américaine, ne constitue d'ordinaire pas une source d'inspiration pour les créateurs de jeux vidéo. Cependant, "ordinaire" ne constitue pas non plus un adjectif adapté à BioShock. Avec un style singulier, le soft propose au joueur une liberté et un scénario passionnant qui lui ont déjà valu le statut de classique.

    Construite en 1946 par le businessman Andrew Ryan, la ville de Rapture devait être un paradis de liberté et de profusion, isolé d'un monde perçu par le magnat idéaliste comme toujours plus oppressant politiquement, économiquement et religieusement. Pendant plusieurs années, ses habitants triés sur le volet connurent l'utopie, dans cette cité alimentée par l'énergie volcanique sous-marine. La découverte d'ADAM et EVE, des cellules souches extraites de gastéropodes marins inconnus jusqu'alors, permit d'accélérer la recherche génétique et de développer l'industrie du plasmide. Celle-ci offrait aux quidams des super-pouvoirs, ce qui perturba l'équilibre social et fit voler en éclats les idéaux de Ryan.

    En 1960, votre avion s'écrase au beau milieu de l'Atlantique. Seul survivant du crash, vous nagez en direction d'un phare, où vous trouvez une bathysphère qui vous mène à Rapture. La société s'est effondrée. Livré à vous-même, vous devez exploiter tout ce que vous trouvez pour combattre les chrosômes et les systèmes automatiques en patrouille dans cette ville dévastée.

    Paradis perdu

    Le style cinématique de BioShock saute immédiatement aux yeux : le joueur est plongé dans une histoire riche et réfléchie, sans jamais perdre sa liberté d'exploration. Reprenant de superbes visuels et ambiances sonores typiques d'environnements bourgeois des années 50, les développeurs les ont volontairement saccagés et teintés de sang, pour créer des décors que vous prendrez plaisir à explorer et admirer, si la peur ne vous saisit pas à la gorge.

    L'ambiance tangible de Rapture, aux décors modélisés avec une minutie rarement atteinte, ainsi que les habitants effrayants de la ville, font de BioShock un jeu tout bonnement palpitant. De nombreux jeux suscitent la peur par un silence funeste. Ici, les bruitages sont omniprésents. Les chrosômes sont des citoyens ordinaires aliénés par des modifications génétiques. Au détour d'un couloir, leurs grommellements vous donneront envie de faire demi-tour, parce qu'ils présagent non seulement de créatures effroyables, mais aussi de combats corsés par une intelligence artificielle hors du commun.

    En effet, l'IA forme l'un des trois piliers du gameplay extraordinairement libérateur de BioShock, aux côtés de la conception des niveaux et du système génial des plasmides. Comme dans de nombreux FPS, vous avez tout un arsenal à votre disposition, comprenant des pistolets, fusils à pompe et lance-grenades, tous personnalisables. Vous pouvez opter pour une irruption violente dans une pièce afin de dégommer tous ses occupants, ou pour une approche plus discrète exploitant les ombres. L'arrivée des plasmides ajoute une dimension plus subtile, puisque celles-ci vous offre la possibilité de créer vos propres tactiques de survie.

    Le pouvoir des plasmides

    Les plasmides sont issus des recherches sur les cellules souches susmentionnées. Ils permettent à celui qui s'en injecte de brûler, électrocuter ou geler ennemis et objets, mais également de lancer des attaques télékinésiques ou des nuées d'insectes. Un pouvoir vous permet même de rendre les chrosômes complètement fous, afin qu'ils s'entretuent ; profitez alors du spectacle avant d'achever les survivants.

    Pour progresser, vous devrez évaluer chaque situation et expérimenter diverses attaques à base de plasmides, en fonction de l'environnement et des points faibles de vos adversaires ; vous identifierez leurs vulnérabilités en prenant des photos puis en les étudiant, ce qui constitue un mini-jeu passionnant. Une fois les caractéristiques et effets de chaque pouvoir plasmide maîtrisés, vous pourrez exploiter l'environnement à votre avantage. Par exemple, essayez d'embraser un chrosôme, avant de l'électrocuter lorsqu'il plonge dans un bassin afin d'éteindre le feu. Si un membre d'un groupe d'ennemis dispose d'un flingue, faites-lui perdre la raison afin qu'il plombe ses congénères, puis figez-le pour passer sans encombre. Tout est possible : l'IA est suffisamment solide pour que les ennemis, malgré leur imprévisibilité et leur sauvagerie, se comportent de manière logique.

    BioShock est maître dans l'art de jouer avec vos nerfs, notamment lorsque vous devez épargner ou tuer les petites soeurs, des fillettes dans les veines desquelles coule la précieuse substance ADAM. Si vous les tuez, vous bénéficiez d'ADAM supplémentaire. Si non, il faudra faire sans, mais vous serez par la suite récompensé. Votre décision a une incidence sur l'histoire. Toutefois, avant de pouvoir la prendre, vous devrez éliminer le protecteur de chaque petite soeur, un ennemi redoutable.

    BioShock respire la qualité de bout en bout. Après en avoir vu la fin, son scénario vous fera cogiter des semaines durant. Tout jeu provoque une réaction, mais les émotions suscitées ici relèvent de l'exception.

    L'utopie d'Andrew Ryan s'est effondrée pour le plus grand bonheur des possesseurs de PS3, qui vont pouvoir vivre une véritable utopie dans leur salon.

    • Dolby 5.1

      Dolby 5.1

    • 1080p

      1080p

    • Joueur(s)

       Joueur(s)

    • Avec contenu téléchargeable

      Avec contenu téléchargeable

    • 720p

      720p

    • 1080i

      1080i

    •  
    •  
    •  
    •  
     
     

    Regardez-le en action

    Vidéos et images