Les grands jeux d’infiltration sur PS4 : Guide d’achat des incontournables

Douze façons distinctes de s’exercer à l’exploration, à l’infiltration et à l’assassinat, avant de filer en douce.

Metal Gear Solid V: The Phantom Pain

Pourquoi c’est un incontournable : La série d’action tactique sur fond d’espionnage a connu de nombreuses révisions, histoires connexes et variations au niveau de l’action pour compléter les phases d’infiltration et les attaques au dard tranquillisant sur les gardes.

L’équilibre délicat entre la furtivité et la prise de décisions à la volée lors de la détection par un garde a atteint son apogée avec Metal Gear Solid V et son prologue Ground Zeroes.

La prise en main de Snake, le protagoniste de la série, n’a jamais été si efficace, que ce soit pour se déplacer ou pour retrouver l’ombre après une fusillade ou un combat rapproché avec les ennemis.

Dishonored 2

Pourquoi c’est un incontournable : Un monde virtuel a rarement été si authentique et bien réalisé que la ville de Karnaca, où se déroule l’histoire de Dishonored 2. Regorgeant de vides sanitaires exigus et de saillies vertigineuses, la ville offre d’innombrables possibilités d’exploration pour surprendre les ennemis après une reconnaissance méticuleuse. Cette suite permet d’incarner le protagoniste du jeu original Corvo Attano ou l’impératrice des Îles Emily Kaldwin, qui ont chacun leurs propres pouvoirs.

Une riche mythologie est à découvrir en trouvant des livres et en tendant l’oreille pour écouter des conversations, et des pouvoirs surnaturels permettent de manipuler le temps, la distance et d’autres forces mystiques. Les deux jeux de la série réagissent à votre inclination à la violence, c’est-à-dire qu’en tuant trop d’ennemis, le monde est plongé dans la noirceur. Si vous les assommez et cachez leur corps, vous pourriez éviter le chaos de justesse.

Hitman 2

Pourquoi c’est un incontournable : Agent 47, le tueur à gages marqué d’un tatouage de code à barres sur sa tête chauve, accepte des contrats depuis plus de 20 ans, et sa plus récente aventure, Hitman 2, offre une série de bacs à sable régulièrement mis à jour où il peut exercer ses talents.

Chaque niveau contient un environnement regorgeant de possibilités, les personnages ayant presque tous une routine qui permet de les pister afin de les assommer et de leur prendre leurs vêtements. Chaque nouveau déguisement permet d’accéder à de nouvelles zones du niveau, où les dangers environnementaux peuvent être transformés en pièges pour tuer une cible principale.

Évidemment, si 47 arrive à s’approcher de sa cible, il peut tout aussi bien se salir les mains avec une variété d’objets mortels choisis avant de commencer la mission ou ramassés à même le niveau.

Assassin’s Creed Syndicate

Pourquoi c’est un incontournable : Alors que les deux derniers opus d’Assassin’s Creed se déroulent très tôt dans la chronologie de la série, dans de vastes mondes ouverts situés dans la Grèce et l’Égypte de l’Antiquité, la plupart des autres jeux ont un contexte relativement plus moderne, comme l’Italie de la Renaissance ou Paris en pleine Révolution française.

L’aventure de ce type la plus aboutie est Assassin’s Creed Syndicate, qui se déroule dans les rues de Londres à l’époque victorienne. Traversez la ville dense et animée avec le nouveau grappin, le mode de déplacement le plus rapide (surtout pour passer de la rue aux toits) qui s’intègre à merveille au parkour de haute voltige emblématique de la série.

Comme il est primordial de rester à l’abri des regards, l’élimination des cibles exige donc un regard attentif et un minimum de préparation, ce qui produit des approches haletantes et des fuites exaltantes.

 

Sniper Elite 4

Pourquoi c’est un incontournable : Le studio Rebellion a créé l’une des expériences de jeu les plus viscérales et satisfaisantes en faisant infiltrer des bases nazies de la Deuxième Guerre mondiale par un tireur d’élite dont le talent exceptionnel lui permet de ralentir ses balles avant qu’elles touchent la cible.

Lors d’un tir réussi, la visée à travers la lunette passe à une vue ralentie du projectile, puis à une coupe en imagerie à rayons X permettant de voir les dommages causés aux os et aux organes internes de l’ennemi, avec la précision digne d’un ballet. Le jeu récompense le joueur qui prend le temps de rechercher les meilleures lignes de visée avec une série d’assassinats ayant pour but de renverser le Reich, qui sont toujours prenants même après quatre jeux.

 

Alien: Isolation

Pourquoi c’est un incontournable : La plupart des jeux d’infiltration créent un déséquilibre de pouvoir entre le joueur et le monde qui l’entoure pour créer une tension, mais aucun déséquilibre ne peut rivaliser avec celui qui existe entre un être humain et un xénomorphe des films Alien qui le prend en chasse.

Vous incarnez Amanda, la fille d’Ellen Ripley, dans une station spatiale en décrépitude où chaque bouche d’aération et vide sanitaire pourrait cacher une monstruosité cracheuse d’acide. Le nombre réduit de survivants humains et les défaillances des travailleurs synthétiques contribuent à l’angoisse omniprésente, qui se transforme en soulagement enivrant quand vous l’échappez belle.

Invisible, Inc. Console Edition

Pourquoi c’est un incontournable : L’espionnage industriel dans un futur rapproché ne semble peut-être pas des plus excitants, mais lorsque la disposition des niveaux, les objectifs et l’emplacement des ennemies sont aléatoires, la planification consciencieuse prend un sens nouveau dans ce jeu d’infiltration au tour par tour.

Avec les divers agents dotés d’habiletés distinctes et des missions qui changent selon vos stratégies, ce jeu offre des défis et des récompenses presque illimités. C’est d’ailleurs pour le mieux, parce qu’un agent tué en mission ne peut pas être ramené à la vie.

Mark of the Ninja: Remastered

Pourquoi c’est un incontournable : Contrairement à l’autre jeu de Klei Entertainment qui figure sur cette liste, Invisible Inc., celui-ci est plus axé sur l’action directe. Vous incarnez un ninja en quête de vengeance qui tranche et empale ses ennemis dans une suite de niveaux sombres à défilement horizontal où l’élément de surprise est votre meilleur allié.

Le jeu vous permet de briser les sources de lumière, de jouer de la tyrolienne, de vous dissimuler dans des éléments de l’arrière-plan, d’utiliser des accessoires de ninja pour s’échapper et escalader des murs avec aisance, ce qui donne aux niveaux une impression de casse-tête à résoudre en toute furtivité. Des primes pour la réussite de missions de sauvetage et pour avoir évité la détection constituent des raisons supplémentaires pour revisiter les niveaux.

Volume

Pourquoi c’est un incontournable : Le développeur indépendant Mike Bithell a conçu des niveaux ingénieux en toile de fond de son histoire d’infiltration empreinte de grisaille, mais la fin de l’histoire ne marque pas la fin de l’aventure.

Contrairement aux autres jeux figurant sur cette liste, la création de niveaux par les joueurs et leur partage permettent d’offrir une énorme quantité de contenu supplémentaire basé sur la distraction des gardes et les mouvements vifs pour éviter la détection.

Avec une perspective plongeante qui rend hommage aux missions VR des anciens jeux Metal Gear Solid, le style visuel dépouillé et les niveaux ingénieux s’allient si parfaitement à la musique maussade et à l’approche par tâtonnements que vous adopterez bientôt l’expression des adeptes de la furtivité : « Juste une dernière tentative… »

Deus Ex: Mankind Divided

Pourquoi c’est un incontournable : Le remarquable travail qu’a réalisé Eidos-Montréal dans la création des niveaux de Deus Ex: Mankind Divided est manifeste lorsque l’on découvre qu’il n’est pas obligatoire d’adopter la furtivité dans Deus Ex, mais que le jeu a davantage à offrir si vous explorez chaque recoin de son monde immersif tout en restant caché, afin de découvrir les innombrables secrets de chaque niveau.

Si vous évitez à tout prix de tuer les ennemis, le jeu prend un air de simulateur de ninja de l’ère technologique, en vous forçant à éviter les patrouilles, à neutraliser les gardes silencieusement et à pirater les appareils électroniques pour atteindre les objectifs à la manière typiquement Deus Ex.

Aragami

Pourquoi c’est un incontournable : Aragami mise sur la profondeur et sur un ensemble d’habiletés ingénieuses dans le cadre de sa mécanique principale axée sur la manipulation de l’ombre, tout en évitant les excès pour maintenir la sensation de nouveauté à l’obtention de chaque pouvoir.

Notre liste renferme plus d’un jeu faisant référence aux ninjas, mais celui-ci adopte pleinement le style japonais en mariant la musique maussade et une narration discrète pour raconter l’histoire d’un assassin à capuche qui a l’habileté de transporter l’ombre avec lui pour surprendre les gardes.

ECHO

Pourquoi c’est un incontournable : D’inspiration baroque, le saisissant palais labyrinthique d’Echo cache un terrible secret : l’endroit étudie sans relâche la protagoniste En. De sa façon de bouger au choix de ses attaques, jusqu’aux chemins qu’elle emprunte, chaque facette de sa progression est étudiée pour façonner de dangereux clones qui retracent ses pas de la journée précédente pour mieux la tuer.

Cela crée un défi diabolique qui vous force à tenir compte du présent lors de vos déplacements furtifs, mais aussi de vos décisions antérieures. Le Palais s’adapte constamment et réagit à votre façon de jouer, ce qui fait de vous votre ennemi le plus redoutable.