ELECTRO EN ISOLATION !

Visitez sa cellule futuriste du RAFT

par Kat Farrell 

Au terme d'une virée survoltée à travers la ville avec Spider-Man, Electro a été appréhendé et mis en détention au RAFT dans une cellule sur mesure. Selon des sources internes, les responsables de la prison n'ont rien laissé au hasard pour leur nouveau pensionnaire électrique, et lui ont réservé une cellule tout droit sortie d'un film de science-fiction. Barreaux en PVC isolant, sol en linoléum : Electro va découvrir le sens du terme "électricité statique".

Les citoyens autrefois terrifiés par ce brigand à haute tension peuvent dormir tranquilles, Electro purgera sa peine en mode faible consommation.

 
 

OSBORN, JAMAIS DEUX SANS TROIS ?

Nouveau round pour le maire Norman Osborn

par Ben Urich

Norman Osborn vient d'annoncer sa candidature à un troisième mandat au poste de maire. Suite à l'adoption par le conseil municipal d'une résolution (à l'initiative de monsieur Osborn) annulant la limite du nombre de mandats d'un maire, Norman peut désormais tenter le triplé gagnant.

"Mes deux premiers mandats ont grandement profité à la ville. Je suis convaincu que ma réélection nous permettrait d'accomplir encore plus", a-t-il déclaré à la presse.

Le nouveau programme d'Osborn est axé sur la sécurité dans la ville, promettant de "mettre fin à l'hégémonie des justiciers masqués, comme la Spider-Menace" en allouant "plus de soutien" aux forces de police débordées, entre autres mesures.  

Son administration s'est toujours montrée à la hauteur. Saura-t-il transformer ce troisième essai ?  

BON VENT, JJJ

L'inusable rédac chef passe au numérique

par Robbie Robertson

Le Daily Bugle dit au revoir à son légendaire rédacteur en chef, J. Jonah Jameson. Après des décennies à la tête du quotidien, cette intransigeante figure de l'édition se tourne désormais vers les podcasts.

Jameson a consacré sa carrière à faire du Daily Bugle ce qu'il est aujourd'hui : le journal numéro un de New York, pourvoyeur d'une actualité sans concession et d'une vérité que le reste de la presse papier n'ose imprimer. Son abnégation pour un journalisme engagé lui a valu de nombreuses récompenses nationales, ainsi qu'un prestigieux contrat d'édition.

Quelle que soit la forme choisie, l'implacable Jameson s'emploiera toujours à informer les citoyens de New York avec son style inimitable. 

 
 
 
 

FISK VOIT GRAND

Fisk tient notre monde dans ses mains
par Kat Farrell

Dans le dictionnaire, le terme "monopole" pourrait être illustré par un portrait de Wilson Fisk, directeur des chantiers Fisk. Ses grues dominent la silhouette de la ville, et ses poutrelles portent la majorité des plus hauts gratte-ciels de New York. En grande partie propriétaire de la ville, Fisk cherche désormais à étendre son empire au-delà des frontières.

Les détracteurs de ses aspirations internationales oublient que Fisk a sauvé à lui tout seul nos classes moyennes et ouvrières. Des centaines de chômeurs new-yorkais ont retrouvé un emploi, tandis que les sociétés du monde entier se précipitent sur les tours de bureaux gérées pas l'entrepreneur.

Les affaires marchent si bien pour Fisk qu'il réinjecte sa fortune personnelle dans de nouveaux projets. Bien que le procédé semble suspect, il est bon de voir un magnat s'autofinancer au lieu de puiser dans la bourse du contribuable.

Qu'il se déploie vers d'autres continents si ça lui chante. Il a tant pesé dans le développement récent de New York qu'il tient notre monde dans ses mains... et nous en sommes en réalité les locataires.

 
 

L'HOMME DERRIÈRE L'ARAIGNÉE

Les lecteurs nous soumettent leurs spéculations sur la véritable identité de Spider-Man.

Bryan I., de Manhattan : "Je parie que c'est un ancien saltimbanque en manque de trapèze. C'est vrai, quand on y réfléchit, il se balance d'immeuble en immeuble comme s'il n'avait jamais rien fait d'autre."”

James S., du Bronx : "Je ne sais pas qui c'est, mais je sais ce qu'il est : un criminel. Si Spider-Man était vraiment dans notre camp, il montrerait son visage. Sinon il ne vaut pas mieux que les crapules qu'il arrête."”

Jacinda C., de Midtown : "Bof, c'est sûrement un frustré de la salle de sport qui veut faire son beau en montrant ses pecs."”

 
 

PENTHOUSES CAMBRIOLÉS

On ignore toujours qui dévalise les riches
par Betty Brant

Suite à une série de cambriolages visant de luxueux appartements new-yorkais, les enquêteurs piétinent. Qui ose s'en prendre à l'élite de New York ? Apparemment, quelqu'un de suffisamment calé en systèmes de surveillance sophistiqués, habituellement réservés aux musées et aux diamantaires.

Aucun indice ne permet à la police d'établir si ces effractions sont le fait d'un seul individu ou d'un réseau organisé. D'après nos sources en interne, le malfaiteur laisserait une "signature" à chacun de ses passages, ce qui écarterait a priori la piste d'un escroc ordinaire.

Les familles les plus fortunées de la ville réclament justice et enjoignent les forces de l'ordre à résoudre l'affaire, quitte à leur mettre sévèrement la pression. Faute d'avancées, certaines victimes suggèrent de faire appel à des forces extérieures pour mettre fin aux agissements du cambrioleur multimillionnaire.

 
 
 
 

Partager le numéro 1

 
 

© Marvel 2018

 
 

NUMÉROS DU DAILY BUGLE