Horizon Zero Dawn : L'histoire jusqu'à maintenant

Avant de défier l'Ouest prohibé, replongeons dans Horizon Zero Dawn et le périple épique d'Aloy. Dans ce monde post-apocalyptique où la nature a repris ses droits et engloutit des ruines antiques, des machines colossales règnent en maître sur des étendues sauvages luxuriantes.

Partie I : La paria

Un cadeau du passé

Condamnée à l'exil dès sa naissance par la tribu des Noras, des chasseurs expérimentés, Aloy n'a jamais connu la chaleur des bras d'une mère ou le soutien d'une communauté. Ses contacts humains se sont limités à Rost, le paria au visage austère, mais au cœur noble, qui l'a élevée au milieu des étendues sauvages des Terres Sacrées de la tribu.

À six ans, poursuivie par des enfants noras, Aloy tomba dans les ruines souterraines d'une installation de l'ancien monde. Dans cet endroit interdit, elle découvrit un Focus. Cet étrange dispositif de réalité augmentée permettait d'interagir avec des technologies oubliées, de lire des données antiques et de repérer tout point faible des machines.

Sous la tutelle de Rost, et toujours équipée de son Focus, Aloy apprit à survivre dans les pires conditions et à traquer les monstres de métal. En revanche, les questions les plus pressantes de la jeune fille restaient sans réponse : Rost était bien incapable de lui révéler ni l'identité de ses parents ni la raison de son exil.

L'Éclosion

Le secret de la naissance d'Aloy était jalousement gardé par les Hautes matriarches de la tribu. Aloy passa donc plusieurs années à s'entraîner en vue de l'Éclosion, un rite de passage nora doublé d'une épreuve physique redoutable. Obligées de se plier à la tradition, les matriarches lui révéleraient tout ce qu'elle désirait savoir si elle remportait la victoire.

Aloy participa donc à la compétition et en sortit grande gagnante. Toutefois, alors que ses efforts allaient enfin être récompensés, un groupe de cultistes meurtriers attaqua les participants par surprise. Équipés de Focus et autres appareils de haute technologie, ils massacrèrent les concurrents d'Aloy et portèrent un coup fatal à Rost. Rassemblant ses dernières forces, celui-ci projeta Aloy hors du souffle de l'explosion d'une bombe des cultistes. En sacrifiant ainsi sa vie, il sauva celle de la jeune fille.

Les entrailles de la montagne

Aloy reprit connaissance dans la montagne sacrée de la Toute-Mère, où elle accéda au message contenu dans le Focus d'un cultiste décédé. Elle apprit ainsi que le groupe avait été envoyé pour la tuer en raison de sa ressemblance remarquable avec une femme du passé. Devant le visage de cette inconnue, Aloy songea qu'elle contemplait peut-être bien là les traits de cette mère qui lui avait tant manqué.

Teersa, une matriarche bienveillante, mena Aloy jusqu'à l'endroit où elle avait été découverte alors qu'elle était encore un tout petit bébé, juste à l'extérieur de l'écoutille de métal qui incarnait la déesse de la tribu, la Toute-Mère. Si la porte refusa de s'ouvrir, son système de biosécurité s'activa en présence d'Aloy. Certaines d'y voir un présage, les matriarches nommèrent la jeune fille Chercheuse, lui offrant par là même le rare privilège de pouvoir quitter les Terres Sacrées en quête de réponse.

Alors qu'Aloy se préparait au départ, un ancien Corrupteur attaqua les Noras. La jeune fille se précipita au secours de la tribu et terrassa le robot de guerre. Elle utilisa alors son Focus et sa compréhension instinctive de la technologie pour adapter un composant extrait des entrailles de son adversaire déchu. Ce faisant, elle acquit la capacité de pirater les machines, et donc la possibilité de s'en faire des montures ou des alliés au combat.

Soleil et Ombre

Suivant une piste découverte grâce à son Focus, Aloy gagna Méridian, la capitale de la formidable tribu des Carjas. Là, on lui souffla que les cultistes appartenaient à une faction rebelle des Carjas. Se revendiquant de l'Ombre, ces renégats se faisaient appeler l'Éclipse. Ce groupe restait fidèle à la mémoire du Roi-Soleil dément Jiran, qui avait été déposé après avoir lancé les Carjas dans une campagne sanglante de sacrifices humains rituels. Après avoir ciblé les tribus voisines, il en était même venu à s'attaquer à son propre peuple.

Sous les ordres d'Hélis, l'ancien champion de Jiran, les dissidents adoraient maintenant un nouveau dieu de l'ombre, un certain HADÈS. Cette entité inconnue leur avait promis de les aider à reconquérir Méridian en échange de leur loyauté. C'est elle aussi qui leur avait ordonné de tuer Aloy lors de l'Éclosion, de crainte qu'elle ne soit liée d'une manière ou d'une autre à la femme inconnue.

Personnages

Pendant son périple, Aloy multiplia les rencontres. Certains, comme Varl, le guerrier nora, ou Erend, le capitaine de l'Avant-garde oseram, l'aidèrent dans sa quête, alors que d'autres firent tout pour entraver sa route.

Partie II : Les secrets de la Terre

Le Fléau Faro

Guidée par une mystérieuse voix surgie de son Focus, Aloy se hissa au sommet des ruines imposantes de la Fin du Créateur, qui avaient autrefois accueilli les quartiers généraux de la corporation Faro Automates. Elle découvrit que dans ce bâtiment même, un millier d'années plus tôt, le PDG Ted Faro avait conçu une série de robots militaires capables de se répliquer en consumant de la biomasse.

À un moment donné, un bug avait rendu un essaim de ces machines sourd à toute directive humaine. Animées d'une faim insatiable de biomasse, et sans aucun mécanisme pour les arrêter, les machines avaient échappé à tout contrôle, tuant et se répliquant à volonté. Surnommé le «Fléau Faro», cet événement catastrophique allait détruire toute vie sur Terre. Pire encore, l'Éclipse œuvrait aujourd'hui à réanimer ces mêmes robots tueurs.

La femme inconnue se révéla être Elisabet Sobeck, une roboticienne géniale et une spécialiste de l'environnement de l'ancien monde, qui avait un temps travaillé pour Faro. Ted supplia Elisabet de trouver le moyen de vaincre l'essaim et sauver le monde. Si elle accepta, la solution qu'elle proposa fut si extrême qu'il en resta pétrifié : le projet Aube Zéro.

Victoire pérenne

La voix qui guidait Aloy se révéla être celle de Sylens, un voyageur énigmatique aux yeux duquel la connaissance était le plus précieux des trésors. Réalisant que l'empreinte génétique d'Aloy lui permettait d'accéder aux informations sans prix de l'ancien monde, il l'invita à remonter l'antique piste d'Elisabet jusque dans les ruines du Centre de contrôle robotique américain.

Après avoir nettoyé la base des cultistes présents sur place, Aloy découvrit l'existence de l'opération Victoire pérenne, un vieux plan militaire qui avait mobilisé la population civile de la planète pour lutter contre l'essaim. En l'occurrence, il avait surtout été question de gagner un temps précieux pour Elisabet et le projet Aube Zéro, qui tournait sans doute autour d'une super-arme hautement confidentielle. D'autres réponses reposaient certainement dans le centre de l'Aube Zéro, malheureusement enseveli sous la citadelle des Carjas de l'Ombre, Brunante.

Avec l'aide de Sylens, Aloy réussit à désactiver le réseau de Focus de l'Éclipse et à accéder sur place sans être repérée. En revanche, elle sentit le doute la gagner devant l'intime connaissance des lieux de Sylens. Un lien plus profond unissait-il Sylens aux cultistes?

Le projet Aube Zéro

À l'intérieur des vestiges du centre de l'Aube Zéro, un secret vieux de plusieurs siècles fut enfin mis à jour : l'Aube Zéro n'était pas une super-arme. Et il n'y avait jamais eu aucun espoir d'arrêter le Fléau Faro. À la place, Elisabet Sobeck avait assemblé les plus grandes sommités scientifiques de l'époque. Sous sa houlette, l'équipe avait travaillé sans relâche à développer une intelligence artificielle spécialisée en terraformation : GAÏA.

Livrée à elle-même, GAÏA avait par la suite conçu les machines qui rôdent toujours dans le monde d'Aloy. Bien après le Fléau Faro, qui se désactiva lorsqu'il eut fini de dévorer la biosphère, les machines de GAÏA réparèrent les terres, les mers et les cieux. Puis, l'IA fit renaître la faune et la flore en utilisant des embryons cryogénisés. La vie reprit son envol, à l'image de la graine qui germe et finit par briser une épaisse couche de cendres.

Au milieu de ces révélations stupéfiantes, Aloy récupéra le fichier de données qui lui permettrait d'accéder à la Toute-Mère, où reposait le secret de ses propres origines. Cependant, alors qu'elle quittait les lieux, elle tomba dans une embuscade de Carjas de l'Ombre et fut assommée.

La terreur du soleil

Aloy rouvrit les yeux dans une cage suspendue au-dessus de l'arène de Brunante, où l'Éclipse la força à affronter un Mastodonte colossal. Contre toute attente, elle réussit à récupérer ses armes et vainquit la machine redoutable sans la moindre aide.

Sous le coup de la rage, Hélis ordonna à deux Corrupteurs d'en finir, mais au même moment une explosion ébranla les murs de l'arène. Émergeant de la fumée, Sylens prit la fuite avec Aloy sur les dos de deux coureuses piratées. L'érudit n'avait pu se résoudre à laisser la jeune fille emporter la clé des secrets de la montagne sacrée des Noras dans sa tombe.

Sur le chemin de la Toute-Mère, Aloy découvrit que l'Éclipse s'était lancée à l'assaut des Terres Sacrées. Au côté de nombreux guerriers noras, elle affronta la horde de machines corrompues et meurtrières. Bien des braves tombèrent au combat ce jour-là, mais les envahisseurs finirent par être repoussés, et les grandes portes de métal de la Toute-Mère s'ouvrirent enfin devant Aloy.

Armes et outils

Les tribus d'Horizon ont développé un arsenal varié pour affronter les machines titanesques et agressives.

Partie III : L'attaque imminente

Le cœur des Noras

La montagne de la Toute-Mère se révéla abriter un Berceau de GAÏA, l'installation même qui avait donné vie à la première génération d'humains. Aloy était réellement spéciale, cela dit. Elle était un clone d'Elisabet Sobeck.

Vingt ans plus tôt, un signal d'origine inconnue avait infiltré GAÏA, transformant ses sous-routines en IA chaotiques et indépendantes. L'un de ces programmes était le protocole d'extinction HADÈS, conçu pour éliminer toute vie sur Terre en cas d'échec du processus de terraformation. Craignant que ses systèmes ne tombent sous le contrôle de l'entité maléfique et surpuissante qu'était HADÈS, puis soient utilisés pour détruire la vie plutôt que de la créer, GAÏA avait précipité l'explosion de son réacteur principal.

L'ultime geste de l'IA dirigeante avait été d'organiser la naissance d'Aloy, en songeant que seule cette «réincarnation» d'Elisabet aurait une chance de venir à bout d'HADÈS. Si Aloy eut du mal à assimiler la révélation, elle résolut de tout faire pour se montrer à la hauteur des espérances de GAÏA. Et pour commencer, elle allait fouiller les débris du réacteur de GAÏA en quête d'un système de sécurité capable de l'aider à vaincre l'IA renégate.

 

Au bord de l'extinction

En quittant le Berceau, Aloy rencontra les Noras. La foi aveugle de la tribu l'avait autrefois amenée à condamner la jeune fille à l'exil. Aujourd'hui, cette même foi la poussait à se prosterner à ses pieds. Prise de colère, Aloy encouragea les siens à renoncer à ces vieilles traditions et à l'accompagner au combat contre l'Éclipse.

Une fois le sommet de la Côte amère atteint et le système de sécurité découvert, Sylens fit une confession à Aloy. Des années plus tôt, il avait passé un marché avec HADÈS : en échange de la connaissance, il l'aiderait à bâtir l'Éclipse. L'IA avait fini par se retourner contre Sylens, et il s'était maintenant fixé pour objectif de la détruire.

Ensemble, Aloy et Sylens réalisèrent où HADÈS voulait en venir. Il allait réactiver le Fléau Faro en utilisant la Flèche de Méridian pour diffuser son signal. De toute évidence, le combat ultime approchait à grands pas.

 

La bataille de Méridian

Aloy et ses alliés rallièrent Méridian qui était déjà assiégée par une armée de cultistes et de machines corrompues. Au sommet de ses murs, Aloy défia Hélis. En l'abattant, elle vengea une bonne fois pour toutes la mort de Rost. Coopérant harmonieusement, les tribus réussirent à repousser le premier assaut. Peu à peu, cependant, l'ennemi prit le dessus.

La cité semblait condamnée quand Aloy décida de se frayer un chemin jusqu'à la Flèche, où HADÈS l'attendait. Il envoya un Porte-mort titanesque régler le compte de la jeune fille. Après un combat farouche, Aloy terrassa son adversaire. Elle plongea alors la lance de Sylens, qu'elle avait équipée du système de sécurité, dans le crâne de métal qui renfermait l'IA, scellant manifestement son destin et mettant un terme à la diffusion du signal.

Épilogue

Après le combat, Aloy se rendit à l'endroit où Elisabet Sobeck avait rendu son dernier soupir. Dans les ruines de la maison d'enfance d'Elisabet, Aloy écouta un message audio laissé par celle qui s'approchait le plus d'une mère à ses yeux. La jeune fille entendit ainsi Elisabet confier à GAÏA les qualités qu'elle aurait aimé voir s'épanouir chez une fille hypothétique. Une curiosité développée, une volonté farouche, et suffisamment de compassion pour soigner le monde entier. En somme, le portrait d'Aloy tout craché.

Entretemps, à la Flèche de Méridian, une lueur rouge s'échappait des débris qui avaient abrité HADÈS. Sans qu'Aloy le réalise, cette lueur fendit le ciel jusqu'à un désert désolé. Là, à l'ombre des vestiges d'une ancienne machine de guerre, Sylens brandissait une espèce de lanterne. Et il captura HADÈS pour en faire son prisonnier.

Les machines

Le monde d'Horizon grouille de machines toujours plus démentes et meurtrières. Elles naissent dans les entrailles souterraines des fonderies automatisées que l'on appelle les creusets.

Partie IV : Les menaces de l'ouest

The Frozen Wilds

Attirée par les histoires de nouvelles machines redoutables et d'une étrange corruption daémoniaque, Aloy partit pour le nord et ses terres gelées, s'aventurant dans le territoire connu comme La Plaie. Avec les Banuks qui habitent ces étendues hostiles, elle découvrit que le Daemon en question était une autre de ces IA devenues démentes, HÉPHAÏSTOS. Ce sous-programme de GAÏA avait été consacré à la construction de machines. Aloy mit un terme à la corruption en détruisant l'installation qu'HÉPHAÏSTOS avait prise sous son contrôle pour développer des machines meurtrières. Toutefois, l'IA réussit à s'échapper.

Nouveaux horizons

Si HADÈS a été vaincu, la biosphère reste catastrophiquement déséquilibrée. Espérant découvrir une sauvegarde de GAÏA, Aloy part pour l'Ouest prohibé, où un mal mystérieux et toxique ravage l'environnement, empoisonne la faune et la flore, et menace les vies des habitants de la région. Sur ces terres inconnues, elle rencontrera d'étranges tribus et devra affronter des machines plus meurtrières encore. Au côté de vieilles connaissances et de nouveaux visages, elle devra braver les dangers de cette frontière hostile et trouver les réponses desquelles dépend toute vie sur Terre.

Acheter sur le PlayStation Store

Éditions

Édition standard

PS4
  • Horizon Forbidden West™ (PS4™)
  • Mise à jour numérique vers PS5

Édition standard

PS4PS5
  • Horizon Forbidden West™PS5 et PS4

Édition numérique deluxe

PS4PS5
  • Horizon Forbidden West™ sur PS4 et PS5
  • Bande-son et art book numériques
  • Bande dessinée numérique
  • Deux objets Mastodonte carja d'élite
  • Deux objets de Foudre nora d'élite
  • Pièce de machine d'Attakth
  • Pack de ressources en jeu
  • Fonctionnalités du mode photo
©2022 Sony Interactive Entertainment Europe. Développé par Guerrilla. Horizon Forbidden West est une marque commerciale de Sony Interactive Entertainment LLC.
Sony Interactive Entertainment Privacy Policy & EULA