7 raisons qui prouvent que Journey to the Savage Planet n'est pas un jeu de tir dans l'espace comme les autres

Découvrez le nouveau jeu d'exploration-aventure signé Typhoon Studios

 
 

1. L'exploration est la clé

Nouvelle recrue de Kindred Aerospace, vous êtes largué sur une planète inconnue nommée AR-Y 26. Avec un équipement réduit au minimum et aucun plan d'action, vous devez explorer les lieux et cataloguer la faune et la flore afin de déterminer si la planète est habitable pour l'être humain.

Vous allez bien vite découvrir que les apparences sont souvent trompeuses. Au loin, une mystérieuse tour suggère que vous n'êtes pas la première personne à poser le pied ici. Outre votre rôle de botaniste et de cartographe, vous aurez également de nombreux mystères à résoudre et des aventures à vivre.

Cela donne au gameplay un côté « Metroidvania » délicieusement addictif :

Étape 1

Descendez de votre vaisseau pour explorer AR-Y 26 et scanner sa faune tout en vous défendant contre les menaces aliens.

Étape 2

Lorsque vous êtes face à un obstacle insurmontable, lancez-vous dans une quête annexe pour localiser les matériaux nécessaires à la construction d'un outil ou d'une amélioration qui pourra vous aider.

Étape 3

Retournez à votre vaisseau pour confectionner ledit outil et repartez à l'aventure.

« AR-Y 26 ressemble un peu à un aquarium qu'on aurait secoué, ou à l'Arche de Noé après une explosion »

 

- Alex Hutchinson, directeur artistique

 
 

2. Le jeu est conçu pour vous faire sourire

1. Il est drôle

Journey to the Savage Planet est vraiment un jeu loufoque. Avec un script intelligent, un casting complètement absurde et une légère obsession pour les blagues scatologiques, vous vivrez une expérience légère qui ne se prend jamais trop au sérieux.

2. Il est coloré

Sur le plan visuel, l'équipe de développement s'est inspirée des couleurs primaires de l'époque des consoles 16 bits, reprenant le bleu céruléen de vieux classiques tels qu'Outrun et Sonic le hérisson. Les seules textures brunes que vous croiserez seront celles des excréments des aliens...

3. Il est optimiste

Ne vous attendez pas à un sombre récit de héros torturés devant sauver l'humanité de son anéantissement imminent. Savage Planet s'inspire de l'âge d'or de la science-fiction, où de braves aventuriers partaient découvrir des territoires inconnus, le regard plein d'espoir et le pas assuré.

« AR-Y 26 dégage quelque chose de positif, loin de tout esprit de dystopie oppressante » 

 

– Alex Hutchinson, directeur artistique

 
 

3. C'est un monde compact qui respecte votre temps

Journey to the Savage Planet est le premier jeu de Typhoon Studios, une petite équipe menée par Alex Hutchinson, directeur artistique sur Assassin's Creed III et Far Cry 4. Son premier jeu s'appuie sur une expertise durement acquise dans la création de jeux en monde ouvert et propose une expérience raisonnable qui ne vous prendra pas plusieurs mois et dans laquelle vous ne vous ennuierez pas.

Une question de densité, pas de taille

AR-Y 26 est un « monde » modeste qui regorge de choses à découvrir. Avec quatre biomes distincts, explorez des cavernes, des champs de glace, des îles flottantes, des forêts de champignons, des puits de lave et bien plus, avec plus de 30 espèces d'aliens à rencontrer.

Durée de vie

Il vous faudra entre 10 et 12 heures pour terminer le jeu. Pas de fioritures, de remplissage ou de dénouement interminable. Juste une aventure concise avec un début, un milieu et une fin, à un tarif juste.

Rejouabilité

Même si le jeu est relativement court, l'histoire propose plusieurs conclusions en fonction de vos décisions. Vous aurez des raisons de recommencer le jeu si vous en avez envie.

« Vous ne passerez pas plusieurs heures pour aller d'un point A à un point B, c'est un monde relativement compact »

 

- Alex Hutchinson, directeur artistique

 
 

4. Vous disposez d'un équipement varié et amusant...

En plus des accessoires de base que vous pourrez améliorer, dont un grappin et un jet-pack, vous disposez d'accessoires « main gauche » et « main droite ».

Main gauche

Utilisée pour une multitude d'objets étranges, des boîtes de conserve pour attirer ou distraire les créatures aux « graines » à accrocher sur certaines surfaces pour ancrer votre grappin.

Main droite

Utilisée uniquement pour votre fidèle pistolet laser. Dans les premières heures du jeu, il s'agit d'un blaster classique. Mais à mesure que vous progressez, vous pourrez lui adjoindre de nombreuses améliorations, notamment un mode « flipper » qui envoie des projectiles rebondissant entre les ennemis.

 
 

5. ... qui ne vous oblige pas à tirer partout

Les créateurs du jeu ne vous obligent que rarement à utiliser votre arme. Alors que certaines créatures vous verront comme une proie facile, la plupart d'entre elles ne vous attaqueront pas si vous les laissez tranquilles.

Même si les créatures vous permettent de récupérer des matériaux de construction, vous pouvez également récupérer ces mêmes matériaux dans votre environnement et, lorsque vos capacités de navigation et de déplacement seront plus développées, vous pourrez choisir d'éviter les affrontements les plus dangereux.

Savage Planet est un jeu qui fait la part belle à l'exploration et à l'aventure, pas à l'agressivité !

« Tirer sur quelque chose n'est jamais votre objectif principal. Vous ne trouverez pas de mission vous demandant d'éliminer 50 aliens. »

 

- Alex Hutchinson, directeur artistique

 
 

6. Aucune carte pour vous distraire

Vous êtes un aventurier intrépide sur un territoire encore inconnu et, naturellement, vous n'avez pas de carte ! Même si ça semble logique, c'est aussi une décision de notre part. La carte peut être utile, mais elle peut aussi vous empêcher de vivre pleinement l'expérience proposée. Lorsque vous terminez Savage Planet, vous devez vous dire que c'était une aventure amusante, pas que vous avez réussi à terminer tous les objectifs affichés sur la carte ! »

Au lieu de suivre la carte, vous devrez compter sur votre intuition et vos outils de navigation pour planifier votre itinéraire dans cet univers compact.

 
 

7. Un jeu à découvrir avec un ami

Journey to a Savage Planet s'apprécie seul, mais vous pouvez également inviter un ami ou un membre de votre famille pour jouer en coop, soit de façon ponctuelle pour venir à bout d'un ennemi récalcitrant, soit pour l'ensemble de l'histoire. Un deuxième joueur peur rejoindre la partie à tout moment, c'est vous qui choisissez. 

« Je crois qu'on ne peut pas créer de jeu en coop à deux qui ne soit pas une comédie, même avec toute la bonne volonté du monde ! Notre univers accepte ce chaos. »

 

- Alex Hutchinson, directeur artistique

 
 

Précommandez Journey to the Savage Planet dès maintenant

L'édition en précommande de Journey to the Savage Planet inclut :

  • Un thème Journey to the Savage Planet
  • La figurine Bobblehead Martin Tweed (cadeau de l'entreprise) : la décoration idéale pour votre habitation Javelin, programmée avec des citations inspirantes et des phrases pensées pour vous redonner le sourire.
  • Une breloque pour blaster Kindred Aerospace (cadeau de l'entreprise) : augmente vos chances de ramasser de meilleurs objets une fois équipée, et renforce le prestige de Kindred en tant que 4e meilleure corporation d'exploration interstellaire au monde !